Brésil, les féministes contre l’extrême-droite

septembre 2018

Brésil, les féministes contre l’extrême-droite

septembre 2018

Le 29 septembre 2018, a eu lieu à Rio l’une des plus grandes manifestations organisées par des femmes ; un événement contre Jair Bolsonaro, ouvertement raciste, misogyne et homophobe, à ce moment-là, candidat de l’extrême droite à la présidence du Brésil.

Un vent de révolte féministe a alors soufflé dans toutes les grandes villes brésiliennes, rappelant des rassemblements qui avaient mobilisé, quelques mois auparavant, une foule endeuillée et choquée par la mort subite de Marielle Franco. Elle était une femme noire issue des favelas, lesbienne, devenue conseillère municipale et fut assassinée en mars 2018 parce qu’elle dénonçait les exactions des milices et les balles perdues. Au fil des semaines, son visage est dessinée partout sur les bâtiments de Rio de Janeiro, son nom est scandé dans chaque manifestation : elle est devenue l’icône de la résistance des femmes brésiliennes, dans une société gangrénée par la corruption et les violences. Malgré les menaces, des femmes se sont mobilisées en masse, avec, pour certaines, l’idée que le féminisme pourra sauver leur pays. A l’image de Monica Bonicio, veuve de Marielle Franco, pourtant régulièrement menacée, mais qui a arrêté son activité d’architecte pour poursuivre le combat.

En commande pour ELLE magazine

Autres reportages

Ukraine, adolescence en zone grise

Ukraine, adolescence en zone grise

Shastya signifie « Bonheur » en Ukrainien, un nom en forme de pied de nez pour une zone particulièrement tourmentée ; située à seulement 3km au nord de la République populaire auto-proclamée de...

Moldavie, le paradis perdu des Tziganes

Moldavie, le paradis perdu des Tziganes

Du temps des Soviets, la Moldavie était une terre prospère pour les Tziganes. Quoique sédentarisés de force, ils y bénéficiaient d’une forme de liberté d’expression artistique et certains d’entre...